INTERVIEW QUESTIONS/RÉPONSES – CENTURY 21 Habitat – Agence immobilière à GAP
Bienvenue chez CENTURY 21 Habitat, Agence immobilière GAP 05000

INTERVIEW QUESTIONS/RÉPONSES

Publiée le 30/12/2020
Fabien COLOTTI, hockeyeur professionnel chez Les Rapaces de Gap ainsi que notre conseiller en immobilier (qui est également joueur de hockey dans l’équipe D3 de Gap), Mathis ROUSSIN-BOUCHARD, ont accepté de répondre à quelques-unes de nos questions.

À quel âge as-tu commencé le hockey ?

 

FC : « J’ai commencé le hockey à 5 ans. »

MRB : « J’ai commencé à patiner à 2 ans et j’ai commencé le hockey à 4 ans. »

 

Quel est ton parcours ?

 

FC : « J’ai joué à Grenoble jusqu’à mes 18 ans puis je suis parti à Rouen. J’ai joué chez les dragons pendant 5 saisons avant de rejoindre les Rapaces pour la saison 2019/2020. J’ai re-signé à Gap cette année pour une saison supplémentaire. » 

MRB : « Je suis chez les Rapaces depuis mon plus jeune âge. »

 

Quel est ton poste ?

 

FC : « Attaquant. »

MRB : « Défenseur. »

 

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire du hockey sur glace ?

 

FC : Je suis pratiquement né dans les patinoires, mon frère jouait déjà au hockey et ça m’a donné envie d’en faire aussi. »

MRB : « Mon père fait du hockey. Quand j’étais petit il m’a fait essayer et ça m’a plu, j’ai tout de suite voulu en faire. »

 

Qu’est-ce que tu préfères dans ce sport ?

 

FC : « La glisse ! »

MRB : « J’aime la vitesse et le fait que cela soit un sport d’équipe. J’aime l’ambiance et le fait de faire la fête ! »

 

Tu fais/as fait quoi comme études ?

 

FC : « J’ai obtenu mon BTS MUC en 2016. »

MRB : « J’ai fait un BTS NDRC. Au cours de cette formation j’ai effectué mes stages obligatoires en immobilier et j’ai accroché. La suite logique a donc été de faire un BTS professions immobilières dans le but d’obtenir la carte professionnelle. »

 

Que veux-tu faire après le hockey ?

 

FC : « Mon père possède une entreprise de menuiserie à Grenoble. Plus tard j’aimerais la reprendre. »

MRB : « J’aimerais devenir agent immobilier et pourquoi pas, un jour, ouvrir ma propre agence immobilière. »

 

Merci à eux de s’être prêtés au jeu ! 

 

Notre actualité